Partagez | 
 

 From strangers to friends... maybe? [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gauri A. Patel
avatar
PROFILMessages : 5
Date d'inscription : 03/03/2015
RPG

MessageSujet: From strangers to friends... maybe? [libre]   Mer 10 Juin - 0:35

Gauri était fatiguée. Elle était arrivée hier soir à Saint-Barnaby. Sa camarade de chambre n'était pas encore arrivée, si tant est qu'elle en ait une - une chose qu'elle espérait et appréhendait à la fois. Pendant la nuit, après plusieurs essais pour dormir, la jeune femme soupira et se résigna. Bon, ok, autant faire de ce temps quelque chose d'utile. Ainsi à l'aube, elle avait terminé de tout installer, de se mettre à l'aise et commençait finalement à s'endormir quand elle prit conscience d'une chose.

Si elle s'endormait maintenant, bonjour l'horaire de sommeil pour le début des cours après demain. Dans un soupir, elle sortit de sa chambre, mettre le plus de distance possible entre elle et un lit et commença à errer dans les couloirs, visitant le château encore parfaitement silencieux hormis les piaillements des oiseaux à travers les fenêtres. Un matin ensoleillé en Écosse, c'était inhabituel mais pas désagréable.

Marchant tranquillement, Gauri songea un instant à sa famille, sa maison, un cocon chaleureux et étouffant à la fois. Elle espérait retrouver la même chaleur ici, rencontrer des gens, arriver à s'intégrer. Elle pouvait sentir l'inquiétude bouillonner, mais refusa de s'y laisser sombrer. Tout se passerait bien, au pire elle serait un peu solitaire, mais tant qu'aucun... incident, ne se produisait, tout se passerait bien.

Finissant par entendre un crépitement, l'Indienne cessa net et tendit l'oreille. Est-ce que c'était... du papier? Retraçant le son à l'oreille, elle remarqua que cela venait d'une porte près d'elle et à l'ouverture poussa un cri. C'était une bibliothèque.

Pas une bibliothèque normale, non - elle n'était pas même pas SI inculte pour crier devant des étages, aussi nombreuses et finement sculptées furent-elles - mais bien parce que les livres qui y habitaient voletaient partout comme des oiseaux trop nombreux dans une cage trop petite.

What the-??!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abdel Berry
avatar
PROFILMessages : 9
Date d'inscription : 12/01/2015
RPG

MessageSujet: Re: From strangers to friends... maybe? [libre]   Dim 14 Juin - 14:15

A bien des égards, Abdel Berry était un garçon des plus singuliers. Tout d’abord, il détestait les vacances d’été, c’était la période de l’année la plus déplaisante à ses yeux. Ensuite, il tenait absolument à retourner à l’école pour étudier tout ce qui était étudiable, des sortilèges de métamorphose jusqu’à la paire de chaussette préféré de son camarade de chambre. Enfin, il faut également signaler qu’Abdel Berry était un maniaque.

Obsédé par les méandres de la nature humaine, il se décrivait lui-même comme instable, prêt à tout pour vaincre son Ennemie avec un grand E, qui le torturait sans relâche et le faisait sombrer dans l’angoisse : l’Ennui. Il n’avait pour ainsi dire peu d’attrait concernant les conversations sur la pluie et le beau temps et un rien le faisait bailler au désespoir. La plupart du temps il ressemblait à un zombie, complètement éteint à l’intérieur mais avide de source de distraction, qui le faisait brûler, brûler à en devenir dangereux pour lui-même. Il passait rapidement de zombie à… fée ? C’était quoi le contraire des zombies ? Les fées ou les licornes ?

Allongé sur son lit, les mains croisées et les sourcils froncés dans un effort de concentration, Abdel réfléchissait à cette épineuse question. Parce que s’il avait tendance à se voir comme un génie de l’ombre, il n’en demeurait pas moins extrêmement stupide sur les bords avec un intérêt tout particulier pour les réflexions absurdes. Se décidant finalement pour les licornes, il sauta vivement de son lit et entreprit enfin de commencer sa deuxième journée à NSTB.

La première avait été on ne peut plus catastrophique. Il s’était retrouvé dans la bibliothèque et avait rencontré une étudiante absolument insupportable pendant qu’il était en train de lire un magazine superficiel à en mourir. S’il voulait passer au niveau licorne il allait falloir que l’école fasse un peu plus d’effort. Ouvrant la porte de son dortoir, il s’élança à nouveau à la conquête des mystères de NSTB, bien décidé à ne pas gâcher cette belle matinée qui s’annonçait.

*

Effroyable tas d’ordures, gros bouffon, incapable, lamentable être dépourvu de bon sens, déchet de la société, gros boudin, s’insultait-il mentalement pendant qu’il contemplait une nouvelle fois les portes de la bibliothèque en face de ses yeux. Mais quel espèce d’abruti pouvait-il bien être pour avoir encore réussi à se perdre et encooore réussi à retomber dans cette pièce de malheurs ? Acceptant avec fatalité son destin, il poussa les lourdes portes de bois et rentra une nouvelle fois dans la bibliothèque.

Il n’avait pas fait trois pas à l’intérieur qu’il dût s’arrêter pour éviter un livre-cognard qui le prenait pour cible. What. Qu’est-ce que c’était que ce bordel ? Avançant prudemment, il remarqua une jeune fille qui avait l’air aussi décontenancée que lui et avant qu’il n’ait eu le temps de dire quoi que ce soit, une encyclopédie fonçait droit sur elle. Planté comme un i aux côté de la brune, Abdel tendit le poing dans un pur réflexe et heurta le lourd volume qui finit sa course au sol, une grosse tâche d’encre s’y répandant pendant qu’il se vidait de ses mots, agonisant comme agonise visiblement les livres. Haussant les sourcils face à cet étrange spectacle, Abdel finit par relever sa tête pour croiser les yeux turquoise de la demoiselle en détresse pour qui il avait quand même réalisé un meurtre, avant de prendre la parole.

« Heu, bonjour. »

Han ! Il avait la flemme de parler. Il connaissait la suite de la discussion. D’abord il fallait se présenter, et puis savoir dans quelle filière on était, depuis combien de temps on était à NSTB et s’y on s’y plaisait… blabla bla… BORING ! Il préférait tester directement les capacités de la fille à le désennuyer, quitte à passer pour un fou. Qu’est-ce qu’il en avait à foutre de toute façon, avec ses cheveux en bataille et son allure de débraillé c’était surement déjà chose faite.

« Oh non, j’ai rechuté, j’ai encore assassiné un innocent pour les beaux yeux d’une inconnue, on va me renvoyer à Azkaban… Commença-t-il en se tenant le visage avec les mains, ajoutant un peu de comédie là-dedans. A moins que vous ne témoignez en ma faveur peut-être ! Reprit-il avec entrain, C’était de la légitime défense n’est-ce pas ? Non c’était même carrément un acte héroïque et chevaleresque, je mérite d’être récompensé en vérité ! Qu’en pensez-vous gente dame ? Coupable ou innocent ? » Acheva-t-il, lui faisant face en écartant les bras, attendant sa sentence.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

From strangers to friends... maybe? [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: St-Barnaby's Neverweres :: Neverweres RP-